L’amour et la fascination pour la beauté, la force et la délicatesse de la nature m’ont conduite à devenir ingénieure en environnement.
La curiosité et la conscience d’urgences environnementales m’ont ensuite poussée à explorer d’Est en Ouest, du Nord au Sud.
À la rencontre d’autres manières de penser, je me suis occupée des eaux usées autour du monde.
Transmuter nos déchets!

J’ai marché, médité, observé, touché, respiré & senti…

Je marche, médite, observe, touche, respire, ressens…

Chaque instant, je découvre la terre, par le lien à ce lieu magnifique qui m’accueille, me nourrit, m’enseigne !
A chaque pas, ici et ailleurs, j’apprends sa multitude.

Chemin d’accueil de la matière, de l’amour dans la matière.
Au service du lien sacré entre l’être humain et la nature, c’est ce chemin que je souhaite partager, ouvrir, explorer.
Par le contact aux plantes, à la terre, l’air, l’eau, au feu et à leur lumière,à nous même, prendre conscience de la vie.
Honorer, protéger, nourrir, reconnaitre !

 

D’autres mots…

 

Je suis une femme.
En chemin, simplement.

Amoureuse.

de la terre, découvrant son abondance,
du soleil, son feu dans mon cœur, mes yeux, ma vie,
de l’eau, enseignante de ma fluidité, protectrice de l’intime inconnue,
de l’air, vrai, spontané, délicatement présent, qui souffle la musique du chemin,
de la vie dans ses formes infinies d’inventivités!

Je vis. Je m’émerveille. Je vis d’émerveillement de vivre.

La montagne

– où tout est intense…
m’a appris – à tant la regarder, plongée vers le haut,
a accueilli mes chutes sur le sol aplani,
me rappelant l’authenticité de moi.

Hommage et gratitude, au-delà des mots.

À elle, à mes enseignant·e·s:
le feu, les plantes, les fleurs, amis et amies de chemin,
la Terre, mère de mon cœur, corps, âme,
la confiance :
partout, tout, en tout, même dans le vent, son vide.

«J’ai le temps. Je suis patiente. Prends le temps, en douceur, en toi, pour toi.»

 Je souhaite ici et maintenant

… écouter les feuilles, entendre les nuages, rire le soleil, sentir les pierres, flotter l’eau, rêver le cœur des fleurs, toucher le sacré…

Honorer cela en vous, moi, tout!

 

Merci aux soleil, larmes, rires, roches, ombres, mots, instants, espaces, êtres, couleurs & lumières.

Je vous aime!

Madhu